Stocks d'or et prix de l'or pendant la Grande Dépression

Last Recipes

Stocks d'or et prix de l'or pendant la Grande Dépression

 Stocks d'or et prix de l'or pendant la Grande Dépression



À partir de 1929, le monde connaîtra l'un des plus grands ralentissements économiques jamais enregistrés. Originaire des États-Unis, la Grande Dépression a débuté fin octobre par un krach boursier sans précédent. Comment une économie du XXe siècle pourrait-elle presque s'effondrer? La Grande Dépression est un exemple de baisse des marchés et de pauvreté généralisée. Cependant, une valeur aberrante importante existait sur le marché à l'époque: l'industrie de l'or. Illustré par une brève analyse de Homestake Mining, les actions de l'industrie aurifère ont enregistré des gains extraordinaires en termes de prix des actions et de versement de dividendes.


Au cours des années 1920, les États-Unis ont connu un marché boursier remarquablement haussier. Cependant, les stocks d'or, en général, n'étaient pas des participants; au lieu de cela, ils ont subi une tendance à la baisse. Les sociétés aurifères étaient touchées par un marché baissier depuis la fin des années 1880. Tout cela changerait avec le début de la Grande Dépression. Les actions aurifères devraient prospérer pendant ce ralentissement économique mondial. Notre illustration centrale se concentrera sur la Homestake Mining Company, l'un des plus grands producteurs d'or au monde au début du XXe siècle.


L'opération principale de Homestake était au cœur des États-Unis, exploitant l'or des collines du Dakota du Sud. La plupart des historiens du secteur aurifère conviennent que Homestake est une représentation équitable de l'ensemble de l'industrie aurifère à l'époque. Il faut noter que le gouvernement américain a adopté le Gold Standard Act en 1900 qui a placé tout le pays sur l'étalon-or, créant un taux de change fixe avec tous les autres pays dont les devises étaient fixées au prix de l'or. Avec un prix de l'or fixe, les stocks d'or ont fluctué autour des niveaux de production, des taux de croissance, des coûts décaissés et de la valeur liquidative. Les changements dans le prix de l'or n'ont pas pu affecter le cours des actions lorsque le pays est entré dans la Grande Dépression.


Les actions de Homestake se vendaient à environ 65 $ l'action en 1929. En 1933, le prix moyen des actions de Homestake était d'environ 370 $. Cela représente un gain de plus de 450% en quatre ans. Le Dow Jones Industrial Average a chuté de 89% au cours des trois années entre son sommet de 1929 et son plus bas de 1932. Non seulement le cours des actions a augmenté pour Homestake, mais les dividendes ont également grimpé en flèche. En 1929, Homestake a versé des dividendes d'environ 7 $ par action. En 1935, les dividendes étaient passés à 56 $, un taux stupéfiant de 800% sur six ans. Pendant ces périodes déflationnistes, les actions aurifères ont non seulement conservé leurs valeurs, mais ont procuré des rendements importants aux investisseurs.


La déflation, la crise sous-jacente pendant la Grande Dépression, se traduit par une hausse des cours des actions d'or. La raison en est que la déflation a dilué la valeur du dollar américain alors que le prix de l'or était fixé par le gouvernement. Alors que certains diraient que ce prix fixe de l'or a assuré la hausse des cours de l'or, cette erreur est simple à démystifier en examinant les effets positifs sur les stocks d'or après la suppression de l'étalon-or en 1971. Même si le prix de l'or n'était plus fixe , les actions aurifères se sont comportées normalement. Fait intéressant, le Congrès a adopté le Gold Reserve Act de 1934 et a donné au gouvernement le titre permanent de tous les actifs aurifères. Plus important encore, il a augmenté le prix de l'or à 35 $ et a encore dévalué le dollar. Cela a certainement contribué à la flambée du cours de l'action Homestake de 1934 à 1935.


Pour l'avenir, les actions aurifères sont très prometteuses sur le marché actuel, car une déflation est probable. Si la déflation entre dans la crise économique de 2009, les actions aurifères devraient atteindre des niveaux records. Les prix de l'or franchiraient la barrière de 1000 $ et augmenteraient davantage les actions des sociétés aurifères. L'ampleur pourrait être beaucoup plus grande que ce qui a été observé pendant la Grande Dépression lorsque le Homestake avait des gains annualisés de plus de 100%. L'or ne sera plus considéré comme un espace réservé pour la valeur, mais comme un investissement pour un avenir incertain.


No comments